CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

vendredi 22 novembre 2013

La protection sociale en France, plus du tiers du PIB


Eurostat vient de publier les statistiques 2011 de la protection sociale concernant les pays membres de l'Union européenne. Le Danemark, la France et les Pays-Bas comptent toujours parmi les 3 pays européens consacrant la part la plus importante de leur PIB à la protection sociale. Il est à noter qu'après la crise de 2009 qui avait entraîné une progression des dépenses sociales, un reflux est constaté en 2011. Le poids de la protection sociale est passé de 29,7% du PIB en 2009 à 29,4% en 2010 et 29,1% en 2011. Les augmentations de 2009 étaient liées également à une réduction du PIB. La France fait exception avec des dépenses sociales qui continuent de progresser sur la période 2008 à 2011 en passant de 31,3 % à 33,6 %. Le maximum a été atteint en 2010 avec 33,8 %. Il y a eu un léger repli en 2011.

En 2011, les deux principales sources de financement de la protection sociale au niveau de l'UE28 étaient les contributions publiques provenant des impôts, comptant pour 40% des recettes totales, et les cotisations sociales pour 56%.

En 2011, les dépenses de protection sociale par habitant, en parité de pouvoir d'achat étaient près de sept fois supérieures au Luxembourg qu'en Roumanie. Après le Luxembourg, les dépenses les plus élevées par habitant étaient enregistrées aux Pays-Bas et au Danemark (chacun à environ 40% au-dessus de la moyenne de l'UE28), suivis de l'Autriche (à environ 30% au-dessus de la moyenne) ainsi que de la France, de l’Allemagne et de la Suède (à environ 25% au-dessus de la moyenne). Les plus faibles dépenses par habitant se situaient en Roumanie et en Bulgarie, où elles étaient inférieures à 30% de la moyenne de l'UE28.

Au sein de l'Union, il y a de fortes différences entre États membres. En 2011, la part des dépenses de protection sociale par rapport au PIB était d’au moins 30% au Danemark (34,3%), en France (33,6%), aux Pays-Bas (32,3%), en Belgique (30,4%), en Grèce (30,2%) ainsi qu'en Finlande (30,0%). Les pays à faible poids sont la Lettonie (15,1%), l' Estonie (16,1%), la Roumanie (16,3%), la Lituanie (17,0%), la Bulgarie (17,7%), la Slovaquie (18,2%), Malte (18,9%) et la Pologne (19,2%). Lire la note d'Eurostat
Enregistrer un commentaire