CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

jeudi 21 novembre 2013

Mois d'octobre automnal pour le Livret A


Au mois d’octobre, la collecte du Livret A et du Livret de Développement Durable a été négative de -1,54 milliard d’euros. Pour le seul Livret A, la décollecte a été de -1,44 milliard d’euros. Ces résultats s’inscrivent dans le prolongement de ceux du mois de septembre qui s’était traduit par un recul de 2 milliards d’euros de la collecte pour le Livret A et le LDD. Ce deuxième mois consécutif de décollecte est sans précédent depuis juin 2010. En 1999, cinq mois successifs de décollecte étaient intervenus constituant le record à battre.

Depuis le début de l’année, la collecte reste néanmoins positive pour les deux produits à hauteur de 19,44 milliards d’euros et de 12,58 milliards d’euros pour le seul Livret A. Cette collective positive a été essentiellement constituée durant les quatre premiers mois dans la foulée du deuxième relèvement du plafond du Livret A.

L’encours du Livret A et du LDD est de 362 milliards d’euros au mois d’octobre contre 363,6 milliards au mois de septembre.

Cette décollecte est imputable à la réduction du taux de rémunération intervenue au 1er août dernier et également à la volonté des Français de maintenir leur niveau de consommation. Les ménages français laissent un peu plus d’argent que d’ordinaire sur leurs comptes courants. L’attentisme face à leur situation financière et fiscale les incite à ne pas placer leur argent à court terme.

La baisse de l’inflation à 0,6 % pourrait conduire à une nouvelle baisse du taux du Livret au 1er février 2014. Ce taux pourrait passer à 1 % contre 1,25 % actuellement. Néanmoins, il est fort probable que le Gouvernement n’applique pas la formule mathématique compte tenu de la proximité des élections municipales. Il pourra fonder sa décision sur une éventuelle augmentation de l’inflation générée par la hausse de la TVA qui est prévue au 1er janvier prochain et par la très légère reprise de l’économie. La décollecte en cours constitue un autre argument jouant en faveur du statu-quo pour le maintien du taux à son niveau actuel.
Enregistrer un commentaire