CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

mardi 24 décembre 2013

Rebond un peu artificiel de la consommation au mois de novembre

Malgré la baisse du pouvoir d'achat du troisième trimestre, les Français ont maintenu leur niveau de consommation au mois de novembre. Selon l'INSEE,  les dépenses de consommation des ménages en biens ont augmenté de 1,4 % en volume  après avoir légèrement reculé en octobre de –0,1 %.
Mais cette hausse est un eu artificielle car elle est  imputable à la forte croissance des dépenses en énergie (+7,5 %). Au mois de novembre, les ménages ont refait le plein de leur cuve de mazout en profitant de la baisse des prix.

En revanche, les dépenses en biens durables baissent  légèrement en novembre (–0,3 %), après une hausse de 1,1 % en octobre. Les dépenses en automobiles sont en baisse de  –0,4 %, après +1,4 % . De même, les achats en équipement du logement baissent de –0,3 %,après +0,9 %. Au total, la consommation de biens durables progresse de 1,7 % par rapport à son niveau de novembre 2012.
En novembre, la consommation d’habillement, textile et cuir augmente de +3,3% après -0,4 %. Les températures plutôt rigoureuses ont incité les Français à acheter de nouveaux vêtements. Ce poste est le principal facteur de hausse des biens fabriqués (+0,5 %, comme en octobre).

Les dépenses de consommation en autres biens fabriqués ralentit légèrement en novembre (+0,1 %, après +0,2 % en octobre), notamment celles en quincaillerie-bricolage.

Cette hausse intervient après une baisse du pouvoir d'achat de 0,1 % enregistrée au troisième trimestre. Pour maintenir leur niveau de consommation, les FRançais puisent dans leur épargne de précaution comme en témoignent les trois mois de décollectes du Livret A et du LDD. 

La consommation totale de biens
La consommation totale de biens
Alimentaire et biens fabriqués
Alimentaire et biens fabriqués

 Décomposition des biens fabriqués



Décomposition des biens fabriqués

Enregistrer un commentaire