CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

vendredi 30 novembre 2012

la semaine économique et financière vue par le Cercle


La semaine a été marquée par l'accord européen sur la dette grecque, par le lancement des négociations budgétaires aux Etats-Unis et par l'augmentation du chômage au sein de a zone euro.

L'accord sur la dette grecque permet de gagner un peu de temps à travers un réaménagement. néanmoins, la soutenabilité de la dette reste en question avec un taux attendu au mieux à 124 % en 2020 contre 176 % en 2012. Les décisions concernant une nouvelle annulation de dette ont été reportées en 2014. La dette grecque est majoritairement détenue par les Etats de l'UEM et le FESF (157 milliards d'euros), la BCE en détient 44 milliards d'euros et le FMI 22.

Les autorités européennes n'en ont pas fini avec la question des dettes souveraines. une réunion est prévue le 3 décembre sur le problème chypriote. L'Union bancaire sera au coeur des débats des chefs d'Etat et de gouvernement qui e réuniront le 13 et 14 décembre prochains.

Aux Etats-Unis, les négociations sur l'avenir des finances publiques avec le fiscal cliff et le relèvement du plafond de la dette fédérale ont débuté. Les deux parts avaient pris l'engagement de trouver un accord d'ici Noël mais pour le moment les pourparlers ne débouchent sur rien de concret. En cas de désaccord et d'application du fiscal cliff, les Etats-Unis tomberaient en récession. Ce scénario reste pour le moment le moins probable mais néanmoins il n'est pas impossible.

Les résultats américains pour le troisième trimestre sont bons avec un taux de croissance qui pourrait atteindre 2,7 %. En revanche, au mois de novembre du fait de l'ouragan Sandy, il n'y a pas d'amélioration de la situation de l'emploi qui est attendue. De même, la consommation des ménages a baissé au mois d'octobre conséquence de moindre gains de pouvoir d'achat. Si la tendance se poursuit, la fin d'année pourrait se traduire par un retournement conjoncturel.

La semaine a été marquée par la confirmation de la dégradation rapide de l'emploi en zone euro avec un taux de 11,7 %. En revanche, le marché allemand de l'emploi résiste bien. Le faible niveau de chômage et les gains de pouvoir d'achat soutiennent l'activité.

La semaine prochaine, il faudra suivre la réunion de la BCE qui ne devrait pas déboucher sur un changement des taux d'intérêt. Il faudra également suivre les indicateurs ISM manufacturier américain et PMI anglais tout comme la production industrielle dans ces deux pays pour le mois d'octobre.
Enregistrer un commentaire