CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

mardi 27 novembre 2012

La France championne de la dépense sociale


Eurostat vient de communiquer le montant des dépenses sociales au sein de l'Union européenne en 2010. Ainsi, les Européens consacrent 29,4% du PIB à la protection sociale.

Sans surprise, les taux  les plus élevés  sont obtenus pour la France, le Danemark et les Pays-Bas.

Au cours des dernières années, les dépenses de protection sociale sont passées de 26,1%du PIB en 2007 à 29,6% en 2009 et 29,4% en 2010. Cette augmentation est imputable à la crise économique.

Les dépenses totales de protection sociale dans l'Union ont augmenté d'environ 10% en termes nominaux entre 2007 et 2010, tandis que le PIB demeurait pratiquement stable.

Les dépenses retraites, soins de santé, famille ont augmenté d'environ 10%, les prestations de chômage ont  augmenté d'un tiers.

En 2010, les deux principales sources de financement de la protection sociale au niveau de l'UE27 étaient les contributions publiques provenant des impôts (40% des recettes totales) et les cotisations sociales (56%.

La France bat tous les records avec un taux de 33,8 % du PIB et se situe devant le Danemark(33,3%), les Pays-Bas (32,1%), l'Allemagne (30,7%), la Finlande (30,6%), l'Autriche ou la  Suède(30,4% chacun). Les pays d'Europe centrale se situe au-dessous de 20 %,  Roumanie (17,6%), Lettonie (17,8%),  Bulgarie et Estonie(18,1% chacun), Slovaquie (18,6%), Pologne (18,9%), Lituanie (19,1%) et  Malte (19,8%).

Les dépenses par habitant les plus élevées au Luxembourg, aux Pays-Bas et au Danemark En 2010, les dépenses de protection sociale par habitant, exprimées en standards de pouvoir d'achat, permettant l'intégration des différences de prix entre les Etat étaient près de 8 fois supérieures au Luxembourg qu'en Bulgarie. Après le Luxembourg, les dépenses les plus élevées par habitant étaient enregistrées aux Pays-Bas et au Danemark (chacun à plus de 40% au-dessus de la moyenne de l'UE27), suivis de l'Autriche, de l'Irlande et de la Suède (à environ 30% au-dessus de la moyenne). Les plus faibles dépenses par habitant se situaient en Bulgarie et en Roumanie, où elles étaient inférieures à 30% de la moyenne de l'UE27.

La retraite représente 45% des dépenses de protection sociale.

La part des pensions de vieillesse et de survie dans le total des prestations sociales était la plus élevée en Pologne et en Italie (61% chacun) ainsi qu'à Malte (55%), et la plus faible en Irlande (23%), au Luxembourg (36%) et au Danemark (38%). Les prestations de maladie, de soins de santé et d'invalidité comptaient en 2010 pour 37% des prestations sociales totales dans l'UE27. Elles représentaient la première dépense de protection sociale en Allemagne, en Irlande, au Luxembourg et aux Pays-Bas, et la seconde dans tous les autres États membres. Parmi ceux-ci, la part de ces dépenses variait de 27% à Chypre et 28% en Lettonie à 48% en Irlande et 43% aux Pays-Bas.

Lire la note d'Eurostat
Enregistrer un commentaire