CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

jeudi 15 novembre 2012

La France ferait un bon troisième trimestre


Contrairement aux prévisions de la Banque de France, l'INSEE, compte tenu des premiers éléments statistiques en sa possession, considère que le PIB aurait augmenté de 0,2 % au troisième trimestre après un recul de 0,1 % au deuxième trimestre.
BR> Ce léger rebond est lié à la progression des dépenses de consommation des ménages qui augmentent de +0,3 % après -0,2 %. De son côté, la formation brute de capital fixe (FBCF) se contracte de 0,2 % après une hausse de 0,5 %.

Au total, la demande intérieure finale (hors stocks) contribue de nouveau positivement à la croissance du PIB : +0,2 point après +0,1 point. Les exportations sont plus porteuses que prévu avec une augmentation de 0,5 % après +0,3 %. Les importations enregistrent une baisse de 0,6 % après une augmentation de 1,6 %.

Par conséquent, le solde du commerce extérieur contribue positivement à la croissance : +0,3 point après –0,4 point. Cet effet est compensé par les variations de stocks qui contribuent pour –0,3 point à l’évolution de l’activité (après +0,2 point).

Autre bonne nouvelle, après cinq trimestres de quasi-stagnation, la production de biens et services progresse de 0,4 %. La production manufacturière augmente de 1,0 % (après –1,0 % chacun des deux premiers trimestres de l’année). Cette progression est imputable notamment aux branches de matériels de transport (+3,2 % après –3,2 %) et de cokéfaction-raffinage (+5,5 % après –2,0 %). En outre la production de services n'est pas en reste avec une hausse de +0,4 % après +0,2 %. En revanche la production ralentit dans la construction (+0,1 % après +0,5 %) et recule dans la branche énergie-eau-déchets (–1,4 % après +2,2 %).

La dépense de consommation des ménages soutienne la croissance avec une hausse de 0,3 % au troisième trimestre 2012, après un recul de 0,2 % au deuxième. Les dépenses alimentaires progressent à nouveau (+0,7 % après –1,2 %), ainsi que les achats de vêtements (+3,9 % après –5,9 %).

Si ce résultat est confirmé, la France devrait sur 2012 connaître une très légère croissance. Par ailleurs, cela pourrait signifier que le pays échappe à la récession. Ce bon troisième trimestre pourrait être confirmé par le dernier trimestre qui est marqué par les fêtes de fin d'année.
Enregistrer un commentaire