CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

mercredi 11 avril 2012

Le pétrole continue d'augmenter


En mars, les prix en devises des matières premières industrielles ont baissé, selon l'INSEE, de 0,7 % après une hausse de 3,0 %. Cette diminution est imputable aux prix des matières premières minérales en baisse de 1,6 % après une hausse de3,2 % ainsi qu'aux cours des métaux non ferreux ont diminué (–1,8 % après +3,5 %), principalement ceux du nickel (–8,6 % après +3,2 %), du plomb (–3,0 % après +1,5 %) et du titane (–2,4 % après +2,4 %). Les cours des métaux précieux ont également baissé (–3,2 % après +7,9 %), notamment ceux de l’or (–4,0 % après +5,2 %) et de l’argent (–3,5 % après +11,0 %). Les prix des matières premières agro-industrielles ont enregistré une hausse de 2,0 % en mars après 2,3 % en février. En ce qui concerne le prix du du pétrole, le cours en dollars a continué de progresser (+5,3 % après +6,1 % en février). Il s’est établi à 124,5 $ le baril de Brent. Les prix en devises des matières premières hors énergie importées en France se sont stabilisés (+0,5 % après +2,8 % en février). Sur les trois derniers mois le prix du pétrole a fortement augmenté, de 15,2 % en dollars et de 14,7 % en euros. En mars, les prix des matières premières alimentaires en devises ont continué de progresser (+2,8 % après +2,5 %). les prix des oléagineux ont progressé (+7,4 % après +3,9 %), les cours du tourteau de soja (+10,8 %), de la fève de soja (+7,6 %) et de l’huile de palme (+5,3 %) enregistrant de fortes hausses. Les prix de la viande bovine ont légèrement augmenté (+2,1 % après +4,3 %) et ceux des céréales se sont accrus de +4,1 % du fait du renchérissement du riz (+5,4 %). À l’inverse, les cours des denrées tropicales se sont repliés (–2,1 %) sous l’effet de la forte baisse de l’arabica (–10,9 %), ainsi que les cours du sucre (–0,6 % après +3,5 %). La baisse des cours des matières premières industrielles s'explique par l'évolution à la baisse de la production industrielle en zone euro mais aussi au sein des pays émergents. Le pétrole pâtit des tensions au Moyen Orient .
Enregistrer un commentaire