CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

mardi 3 avril 2012

La lettre d'information de Generali Investments

Les équipes de Generali Investments réalisent chaque semaine une lettre d'information analysant les évolutions des marchés financiers et la situation économique.

Le premier trimestre le plus remarquable pour les places financières européennes depuis plus de dix ans est loin de s’être achevé dans l’euphorie. L’aversion au risque a fait son retour sur les marchés ces derniers jours, nourrie par un regain d’inquiétude sur la solidité de la Zone Euro, et l’état des pays périphériques en particulier. La tendance s’est améliorée en fin de semaine, avec le projet de budget 2012 de l’Espagne (27 milliards d’euros d’économies), l’annonce d’un déficit 2011 un peu moins élevé que prévu en France (5,2% contre 5,7% anticipé et 7,1% l’année précédente) et,surtout, l’accord sur le renforcement du bouclier financier de la Zone Euro. Les ministres des Finances des 17 pays membres ont décidé de relever à 800 milliards d'euros leur pare-feu visant à protéger durablement les pays fragiles. Le dispositif prendra en compte les 500 milliards d'euros du Mécanisme Européen de Stabilité (MES), auxquels s'ajouteront des prêts déjà octroyés ou promis par l'Europe aux pays en difficulté. Le Fonds Monétaire International (FMI) et des pays émergents du G20 en avaient fait une condition pour envisager toute augmentation de leur propre soutien à la Zone Euro. Sur le front de la macroéconomie, les investisseurs ont apprécié l’amélioration du climat des affaires en Allemagne, et le discours de Ben Bernanke, qui a laissé penser que les taux resteront bas, pour accompagner la reprise outre-Atlantique. A cet égard, le moral des ménages américains est remonté en mars à son plus haut niveau depuis plus d'un an et les chiffres de la consommation pour février se sont révélés meilleurs qu'attendu. Seul bémol : l'indice des directeurs d'achats de la région de Chicago est ressorti en baisse plus forte que prévu.

Lire la lettre
Enregistrer un commentaire