CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

lundi 2 avril 2012

La semaine économique vue par Generali Investments

Les équipes de Generali Invesments rédige, chaque semaine, une note d'analyse économique faisant le point sur l'évolution des marchés et de la conjoncture.

Retrouver la dernière lettre

Prises de bénéfice, prudence et inquiétude ont dominé ces cinq derniers jours sur les places boursières mondiales. Les indicateurs macroéconomiques publiés cette semaine sont venus corriger l’excès d’enthousiasme qui prévalait depuis le début de l’année. En premier lieu, les investisseurs ont réagi négativement aux signaux de ralentissement économique venus de Chine où l’indice des directeurs d’achats a fortement baissé. Ils redoutent que la croissance chinoise marque le pas, ce qui donnerait un sérieux coup de frein à la reprise mondiale. En outre, les mises en chantier de logements aux Etats-Unis ont reculé le mois dernier, prouvant que l’immobilier américain n’est toujours pas rétabli. En Europe, les indices PMI ainsi que les ventes de détail britanniques ont douché les espoirs d’une reprise rigoureuse de l’activité. Au sein de la Zone Euro, les disparités sont également criantes, avec les pays périphériques particulièrement pénalisés par les politiques de rigueur et une Allemagne qui se porte mieux. Les instituts économiques se mettent même à revoir à la hausse leurs prévisions de croissance pour 2012, comme l’institut RWI, qui table désormais sur la hausse de 1% du PIB, contre 0,6% auparavant. Comme l’Allemagne avant elle, la France va bientôt retrouver son niveau de PIB de début 2008. En revanche, l’Espagne et l’Italie en sont loin. Enfin, la crise de la dette dans la Zone Euro n’est pas réglée, même si le problème grec a été provisoirement résolu.

lire la suite  
Enregistrer un commentaire