CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

jeudi 10 octobre 2013

Le Gouvernement osera-t-il s'en prendre l'assurance-vie ?


L'assurance-vie a longtemps été un havre fiscal avec un régime large d'exonération. Au fil des années, ce régime a été entaillé en particulier en ce qui concerne les droits de succession.

Le Gouvernement étudierait dans le cadre du projet de loi de finances rectificative d'aller un peu plus loin en abaissant à 100 000 euros le plafond d'exonération.

Actuellement, si l'assuré a versé les primes avant 70 ans, les sommes versées aux bénéficiaires sont


  •  exonérées d’impôts jusqu’à 152 500 euros par bénéficiaire
  •  taxées à 20 % de 152 500 euros à 902 838 euros 
  •  taxées à 25 % de 902 838 euros 


 Les conjoints et pacsés sont totalement exonérés d’impôts.

Si les sommes versées après les 70 ans de l’assuré, après un abattement de 30 500 euros, les sommes versées sont soumises aux droits de mutation (droits et taxes perçues parle notaire au compte de l’état) selon le degré de parenté entre l’assuré et son bénéficiaire. Toucher à l'assurance-vie a toujours été très sensible surtout en ce qui concerne les droits de succession.
Enregistrer un commentaire