CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

vendredi 19 juillet 2013

Retraite, les majorations pour enfant sur la sellette


Le Gouvernement poursuit sa chasse aux milliards pour tenter de restaurer l'équilibre des régimes de retraite. La proposition qui tient la corde est celle d'une recomposition des majorations pour familles nombreuses, la majoration de 10 % des pensions pour les ayants droits avec plus de 3 enfants. Marisol Touraine souhaiterait transformer cet avantage en un système à forfait destiné aux femmes dont les pensions sont en moyenne inférieure à celles des hommes de 40 % avant réversion. Dans le système actuel, les régimes de retraite obligatoires versent aux mères et aux pères d’au moins 3 enfants une majoration de leur pension de retraite proportionnelle au montant de la pension versée, avec un taux de 10% pour 3 enfants et plus. Dans la fonction publique et les régimes spéciaux, il y a majoration de 5% en général – par enfant supplémentaire au-delà du troisième. Le coût de ce dispositif est de 5,7 milliards d'euros pour l'ensemble des régimes de retraite de base. Selon le Conseil d'Orientation des retraites (Cor), la pension moyenne des hommes s'élève à 1.552 euros et celle des femmes à 899 euros, l'écart se réduisant avec les nouvelles générations. Du fait du versement sur les deux membres du foyer, cette majoration accroît de facto l'écart hommes femmes car elle favorise ceux dont les pensions sont les plus élevées. C'est pourquoi le Gouvernement réfléchit à l'instauration d'un forfait mensuel de 70 ou 100 euros versé dès le premier enfant pour la mère et non plus pour le père. Ce forfait serait en outre fiscalisé et soumis à l a CSG et au CRDS à la différence de la majoration de 10 % .
Enregistrer un commentaire