CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

mercredi 17 juillet 2013

La consommation en temps de crise


L'INSEE a rendu public une étude sur le comportement des consommateurs français en période de crise. Entre 2005 et 2011, le comportement est resté relativement stable sur fond de très faible progression de la consommation (+0,1 % par an en euros constants). En 2012, la consommation a diminué de 1,7 %.

Selon cette étude, les 20 % des ménages les plus aisés consomment 2,5 fois plus que les 20 % des ménages les plus modestes. Les 20 % les plus aisés consomment 53 % de plus que la moyenne. Les 20 % les moins aisés consomment 38 % de moins que la moyenne nationale.

Par rapport à 2005, le point de changement le plus important est le rapprochement des comportements entre retraités et actifs. En 2005, les ménages ayant une personne de plus de 65 ans consommaient un tiers de moins que la moyenne, en 2011, ce taux n'est plus que de 20 %.

Pour les locataires, les loyers représentent un quart des dépenses en ce qui concerne les 20 % les moins aisés et 22 % pour ceux qui sont les plus aisés.

Avec la crise, les dépenses de loisirs, d'hôtels et de restauration ont diminué. Pour le premier poste, il faut souligner que la baisse des prix joue un rôle important dans ce recul.

Les dépenses d'alimentation qui avaient tendance à baisser se stabilisent sur ces six dernières années. Le renchérissement de certains biens alimentaires et la recherche d'une plus grande qualité expliquent cette inversion de tendance. Les dépenses alimentaires représentent 16 % des dépenses de consommation des ménages. Le poids des transports restent également constant à 16 %.

Lire l'étude de l'INSEE
Enregistrer un commentaire