CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

mardi 30 juillet 2013

les emplois à domicile connaissent aussi la crise


En 2010, selon l'INSEE, la France comptait 1,8 million de salariés, hors assistantes maternelles qui ont travaillé au domicile de particuliers dans le cadre des services à la personne. Ces eplois représentent près de 5 % des salariés en France. Leur importance est fonction du nombre de retraités. Ils sont ainsi plus présents dans le Sud-Ouest, dans les zones rurales, âgées. Leur poids dépasse 6 % en Limousin, Poitou-Charentes, Aquitaine et Languedoc-Roussillon. Le poids est élevé s en Basse-Normandie. À l’inverse, le poids de ces services est plus faible, de l’ordre de 4 % de l’emploi salarié, en Île-de-France, dans les régions de l’Est, notamment en Alsace et Franche-Comté, et en Corse.

Le poids des cadres est un autre élément à prendre en compte. 90 % des salariés des services à la personne sont des femmes ; 24 % ont plus de 55 ans. Près d’un salarié sur trois travaille également en dehors du secteur des services à la personne. Le faible nombre d’heures travaillées chez les particuliers incite à cumuler les employeurs, le plus souvent à proximité : un tiers des salariés de particuliers-employeurs résident dans la même commune que leur(s) employeur(s).

L’assistance aux personnes âgées ou dépendantes constitue le premier pôle d'activité du secteur. Elle représente près des deux tiers des heures rémunérées par des organismes prestataires.

Ce secteur d'activité est impacté par la crise. Ainsi, entre 2008 et 2010, le nombre d’heures rémunérées pour des activités de services à la personne (salariées ou non salariées) n'a progressé que de 1,2 % par an, contre 4,7 % entre 2000 et 2007. En 2011, une chute a été enregistrée à hauteur de 1,8 %.
Enregistrer un commentaire