CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

mercredi 26 juin 2013

L'assurance-vie fait toujours la course derrière le Livret A et le LDD

 Les Français ont relâché leur effort d’épargne au mois de mai sans néanmoins tomber dans la désépargne que ce soit pour l’assurance-vie ou l’épargne réglementée.

 Une collecte nette tout juste positive…

 Selon les informations communiquées par la FFSA et le GEMA, la collecte nette de l’assurance-vie est restée positive en mai, à 0,2 milliard d’euros, pour le cinquième mois consécutif. Cette collecte nette est en repli par rapport au mois d’avril où elle s’était élevée à 1,7 milliards d’euros. Il faut noter que la collecte nette du Livret A et du LDD était également en recul au mois de mai. La collecte dui Livret A et du LDD s’est établie à 0,43 milliard d’euros contre 4,6 milliards d’euros au mois d’avril.
Depuis le début de l’année, la collecte nette de l’assurance-vie est de 8,1 milliards d’euros ; celle du Livret A et du LDD est de 21,1 milliards d’euros. La préférence pour l’épargne de court terme demeure dans un climat de crise.

Ce résultat s’inscrit dans la tendance en cours depuis la fin de l’année 2012 avec un recul massif des rachats et la bonne tenue des cotisations. L’éclaircie fiscale sur l’assurance-vie et l’amélioration du contexte financier au sein de la zone expliquent ce retournement.

Des prestations toujours en baisse

Comme les mois précédents, les ménages ont réduit leurs rachats préférant ainsi conserver leur épargne sur leurs contrats d’assurance-vie. En effet, les prestations (ou rachats) ont baissé pour le 10ème mois consécutif. La chute est de 12 % en mai. Sur les cinq premiers mois, la baisse est de 16 % par rapport à la même période de 2012.

Les menaces conjoncturelles dissuadent les Français de se lancer dans des investissements importants. La réduction des transactions immobilières contribuent également à la diminution des rachats.

Un petit mois de mai conforme à la tradition

 Les cotisations ont atteint 8,877 milliards d’euros au mois de mai contre 10,953 milliards d’euros au mois d’avril. Par rapport au mois de mai 2012, les cotisations sont en hausse de 8,9%. Le mois de mai se caractérise toujours par une baisse des cotisations. Le versement du deuxième tiers de l’impôt sur le revenu et la préparation des vacances expliquent que le mois de mai est souvent un mois en creux pour l’épargne. Il en est de même pour le Livret A et le LDD.

 Sur les cinq premiers mois, les cotisations s’élèvent à 53,1 milliards d’euros en progression de 10 % par rapport à la même période de 2012.

 Le retour en force des unités de compte

 Du fait des bons résultats des marchés boursiers sur les cinq premiers mois de l’année, les épargnants ont accru leurs versements en unités de compte. Au mois de mai, ces versements ont atteint 1,6 milliards d’euros soit 18 % du montant total des cotisations quand en 2012 ce taux était, en moyenne, de 14 %. Depuis le début de l’année, les versements en UC représentent 16 % des cotisations.
 Les derniers événements boursiers pourraient à nouveau refroidir les Français et les inciter à privilégier les fonds euros moins rémunérateurs mais qui offrent une garantie en capital.

Un encours toujours en progression

L’encours de l’assurance-vie progresse de 5 % sur an sous le double effet de la valorisation des unités de compte et du retour de la collecte nette. L’encours atteint désormais 1428 milliards d’euros.

Vers l’eurocroissance à l’automne…et le retour en force de l’épargne longue

Le Gouvernement devrait présenter d’ici l’automne un texte sur l’assurance-vie traduisant en partie le rapport Karine Berger/Dominique Lefebvre avec la création notamment du fonds eurocroissance. Ce fonds devrait répondre à la double exigence d’un meilleur rendement pour l’épargnant et d’une allocation plus favorable aux entreprises. Il aura également comme objectif de réorienter l’épargne des Français vers des placements longs et ainsi permettre à l’assurance-vie de reprendre son leadership vis-à-vis du Livret A.
Enregistrer un commentaire