CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

vendredi 8 mars 2013

Les femmes face à l'épargne


Les femmes veulent renforcer leur épargne ; 33 % des sondées entendent accroître leur effort en la matière (30 % des hommes). Il n’y a pas de différence en ce qui concerne le taux de celles et ceux qui veulent puiser dans leur épargne respectivement 18 et 19 %.

Pas de placement préféré….

Vis-à-vis des différents types de placements, les femmes sont plus dubitatives que les hommes. Elles sont moins axées immobilier 40 contre 43 %. 30 % des femmes contre 26 % des hommes ne se retrouvent dans aucun produit d’épargne. Les femmes épargnent avant tout par précaution (41 % contre 36 % chez les hommes) mais en revanche elles sont moins tentées en 2013 de mettre de l’argent sur le Livret A que les hommes (30 contre 36 %). Elles sont, en revanche, plus enclins à puiser dans les contrats d’assurance-vie pour maintenir le niveau de vie du ménage (15 % sont prêtes à effectuer des rachats contre 12 % chez les hommes).

Les femmes éprouvent des difficultés à épargner pour leur retraite

La retraite même si elles ont une espérance de vie plus longue constitue une source de motivation moindre pour l’épargne que chez les hommes (28 contre 33 %). L’épargne permet avant tout de faire face à des imprévus ou à des dépenses courantes. Les femmes épargnent, de ce fait, un peu moins que les hommes en vue de leur retraite (47 % contre 55 %). Elles ne sont que 19 % à épargner régulièrement pour la retraite contre 24 % des hommes. Pas touche à ma fiscalité de l’épargne…

Les femmes sont plus opposées à la taxation des revenus de l’épargne que les hommes, 71 contre 61 %. Seules 23 % trouvent cet alignement normal contre 34 % des hommes. Elles ne se distinguent pas des hommes en ce qui concerne la légitimité des régimes fiscaux de l’épargne. Les régimes de l’assurance-vie, du Livret A ou l’épargne salariale bénéficient d’une approbation consensuelle. Seuls les régimes en faveur de l’immobilier obtiennent moins de soutien chez les femmes que chez les hommes.
Enregistrer un commentaire