CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

jeudi 7 mars 2013

Les entreprises boudent le crédit bancaire


Sans atteindre le repli de 2009, les crédits aux entreprises sont à un étiage bas en phase avec la situation économique. A travers les chiffres de la Banque de France communiqués le 7 mars, il n'y a pas de signe de reprise.

En effet, au mois de janvier, les encours de crédits mobilisés par les entreprises (hors entrepreneurs individuels et hors activités immobilières) se stabilisent avec une légère hausse de 0,3 %.

Pour l’ensemble des PME hors EI et hors activités immobilières, l’encours augmente de 2,1 % sur un an.

Pour les PME appartenant à un groupe – qui peut être un groupe de PME, le taux de croissance est plus élevé avec un taux de 4 %.

Pour les PME indépendantes et micro-entreprises la progression est, en revanche, plus faible, et moins élevée qu’en décembre avec + 1,2 % contre 1,8 %.

pour les holdings et les grandes entreprises, la baisse globale des crédits mobilisés s’accélère avec -3,2 %.

Depuis plusieurs mois, cette tendance baissière est liée à une raréfaction des crédits bancaires et un transfert vers les financements de marché en particulier pour les grandes entreprises.

Les encours de crédit mobilisés par l’ensemble des entreprises (hors EI) progressent ainsi de 0,3% en rythme annuel. Les encours de crédits mobilisables, correspondant à la part non consommée mais disponible de lignes de crédits confirmés, se contractent de 3,5 % sur un an. Au total, entre janvier 2012 et janvier 2013, les enveloppes mobilisées et mobilisables se contractent de 0,6 %.
Enregistrer un commentaire