CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

lundi 17 septembre 2012

L'épargne salariale sous tension

la décision du Gouvernement de porter le forfait social de 8 à 20 % ne sera pas sans conséquence sur les plans de participation et d'intéressement comme l'a prouvé Dassault en voulant dénoncer l'actuel accord.

Au titre de l'épargne, 16,2 milliards d'euros ont été distribués aux salariés en 2010, selon l'étude annuelle de la Dares (service des études du ministère du Travail). Sur les 8,8 millions de salariés couverts par au moins un des dispositifs actuels, 7,2 millions (soit 82 % d'entre eux et 47 % de l'effectif salarié) ont reçu une prime en 2010.

Le montant ainsi reçu est, en moyenne, de 2 335 euros par salarié correspondant en moyenne à 6,5 % de la masse salariale des salariés bénéficiaires.

L'augmentation du forfait social devrait rapporter 550 millions d’euros en 2012 et 2,3 milliards d’euros en 2013.

Pour un cadre dans une grande entreprise gagnant 50.000 euros bruts par an et recevant chaque année 2.500 euros d’intéressement, le coût du forfait social passera de 200 à 500 euros. Si elle avait donné la même somme en salaire, elle aurait du acquitter 1100 euros de charges.

Du fait du surcoût pour les entreprises, il est fort possible que l'exemple de Dassault fasse tâche d'huile.
Enregistrer un commentaire