CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

jeudi 20 septembre 2012

Epargne réglementée au rapport


Pierre Duquesne vient de remettre son rapport à Pierre Moscovici au sujet de l'épargne réglementée. L'objectif poursuivi par les pouvoirs publics est de mobiliser l'épargne des Français en vue de financer le logement social et les entreprises. Ce drainage répond à l'aversion des Français aux risques et à leur rejet des actions. Il a également comme fondement la nécessité pour l'Etat de trouver des ressources pour financer sa politique.

Le Livret A et le LDD dont l'encours était au mois de juillet de 302 milliards d'euros loin de l'assurance-vie qui pèse plus de 1300 milliards d'euros devraient financer tout à la fois le logement social, les collectivités locales et les entreprises.

Par ailleurs, le rapport aborde la difficile question de la rémunération es réseaux de collecte et la concentration des ressources sur la Caisse des dépôts. Logiquement, 65 % des sommes collectées doivent être centralisées à la Caisse des dépôts mais les banques hors Caisses d'épargne, Crédit Mutuel et Banque Postale disposent d'un délai pour atteindre ce taux du fait qu'elles n'ont eu accès aux produits d'épargne défiscalisés depuis peu. Les banques souhaiteraient étaler dans le temps la montée en puissance de cette centralisation voire obtenir une diminution du taux de 65 %. Par ailleurs, la question de a rémunération qui est de 0,5 % sera délicate d'autant plus que le Gouvernement a promis de maintenir un rendement réel pour les épargnants d'au moins 0,25 point. Or, en période de faible taux, il est guère possible d'avoir des ressources issues de l'épargne réglementée qui coûteraient environ 3 points.

D'ici l'automne, le Gouvernement devrait présenter son texte sur la Banque publique de l'investissement et donc préciser ses intentions en matière d'épargne réglementée au-delà du relèvement des plafonds des livrets.
Enregistrer un commentaire