CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

vendredi 28 septembre 2012

La dette publique toujours plus haute : 91 % du PIB


La barre des 90 % du PIB est franchi. La  dette publique française a progressé de 43 milliards d'euros au second semestre selon l'INSEE. Ainsi, à la la fin du deuxième trimestre 2012, la dette publique de Maastricht, qui est une dette brute, s'élève à 1 832,6 Md€, en augmentation de 43,2 Md€ par rapport au trimestre précédent. Elle représente  91,0 % du PIB , en augmentation de 1,7 point par rapport au trimestre précédent.

La dette publique nette progresse plus modérément (+25,7 Md€). Cette forte progression est imputable à l'Etat dont la dette augmente de 51,3 Md€ au deuxième trimestre ; il s’agit pour l’essentiel de sa dette négociable à long terme (+36,2 Md€) et court terme (+5,9 Md€) ainsi que d’emprunts à long terme (+9,9 Mds €). La contribution des administrations de sécurité sociale à la dette  a baissé de  8,2 Md€. La Caisse d'amortissement de la dette sociale  se désendette de 9,5 Md€ . L’Acoss réduit sa dette de 2,6 Md€. L’Unedic et la MSA accroissent leurs endettements respectivement à hauteur de 2,5 Md€ et 1,4 Md€. La contribution des administrations publiques locales à la dette est de 0,4 milliard d'euros. La contribution des organismes divers d’administration centrale à la dette se stabilise également (-0,3 Md€).

Dette au sens de Maastricht des administrations publiques en point de PIB (*)

 : Dette au sens de Maastricht des administrations  publiques en point de PIB (*)  
Enregistrer un commentaire