CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

jeudi 15 mars 2012

La lettre mensuelle de Generali Investments

Les équipes de Generali Investments publie une lettre mensuelle qui retrace à la fois la conjoncture et les évolutions des différents types d'actifs financiers.

Lire la lettre mensuelle

Plusieurs facteurs ont contribué à maintenir l'appétit pour le risque à un niveau relativement élevé sur les marchés financiers au cours du mois de février : le caractère toujours bien orienté des statistiques macroéconomiques au niveau mondial, l'accord sur le second plan d’aide à la Grèce et les anticipations des investisseurs sur de nouvelles mesures de soutien à la liquidité par la BCE. • Selon nous, ce dernier point devrait permettre la poursuite de la récente tendance haussière des marchés financiers, raison pour laquelle nous conservons notre biais « prudemment » optimiste adopté à la mi-février. • La récente hausse du prix du pétrole est un élément qui mérite d'être surveillé, mais nous considérons que son ampleur ne constitue pas encore un frein au rétablissement économique. Par ailleurs, il est peu probable qu'elle se traduise par une importante accélération de l'inflation. En février, les investisseurs ont continué d'être bien mieux disposés envers les actifs risqués qu'à la fin de l'année 2011, alors même que l'élargissement des spreads au sein de l'UEM constituait une menace pour la pérennité de la monnaie unique. Nous voyons trois principales raisons à ce renforcement de l'appétit pour le risque : 1) Les statistiques macroéconomiques publiées ont continué d'être relativement solides au cours des dernières semaines. En particulier, les nombreuses statistiques en provenance des États-Unis (notamment sur le front des créations d'emplois, de l'investissement résidentiel et de la confiance des entreprises) ont encouragé les investisseurs à anticiper une poursuite de la reprise économique. En zone euro, les publications ont globalement semblé indiquer une stabilisation de l'activité économique,apaisant ainsi la crainte d'une récession sévère et prolongée.
Enregistrer un commentaire