CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

mardi 26 février 2013

Les enfants principales victimes de l'exclusion en Union européenne


Chiffres inquiétants, l'Union européenne qui se caractérise par un haut niveau de protection sociale est confrontée à une progression de la précarité et en particulier chez les jeunes.

Ainsi, selon une étude d'Eurostat, dans l'Union à 27, en 2011, 27% des enfants de moins de 18 ans étaient exposés au risque de pauvreté ou d’exclusion contre 24% des adultes (de 18 à 64 ans) et 21% des plus âgés (65 ans et plus).

Eurostat retient comme définition pour les personnes menacées de pauvreté ou d’exclusion sociale celles relevant d’au moins un des trois critères suivants: à risque de pauvreté, en situation de privation matérielle grave ou vivant dans des ménages à très faible intensité de travail .

Au sein de l'Union, les plus forts taux sont constatés en Bulgarie (52%), en Roumanie (49%), en Lettonie (44%), en Hongrie (40%) et en Irlande (38% en 2010), et les plus faibles en Suède, au Danemark ainsi qu’en Finlande (16% chacun), suivis par la Slovénie (17%), les Pays-Bas (18%) et l’Autriche (19%).

23 % des jeunes sont, en France, confrontés à ce problème contre 19 % pour l'ensemble de la population. Dans l’UE27, les enfants sont davantage menacés de pauvreté ou d’exclusion sociale que le reste de la population. En 2011, 27% des enfants de moins de 18 ans étaient exposés au risque de pauvreté ou d’exclusion sociale dans l’UE27, contre 24% des adultes (de 18 à 64 ans) et 21% des plus âgés (65 ans et plus). Les personnes menacées de pauvreté ou d’exclusion sociale sont celles relevant d’au moins un des trois critères suivants: à risque de pauvreté, en situation de privation matérielle grave ou vivant dans des ménages à très faible intensité de travail.

Dans la majorité des États membres, les enfants sont plus touchés par au moins une de ces trois formes de pauvreté ou d’exclusion sociale que les deux autres groupes d’âge. En 2011, les plus fortes proportions d’enfants de moins de 18 ans menacés de pauvreté ou d'exclusion sociale ont été enregistrées en Bulgarie (52%), en Roumanie (49%), en Lettonie (44%), en Hongrie (40%) et en Irlande (38% en 2010), et les plus faibles en Suède, au Danemark ainsi qu’en Finlande (16% chacun), suivis par la Slovénie (17%), les Pays-Bas (18%) et l’Autriche 11 % des personnes âgées de plus de 65 an. En Allemagne, seulement 19 % des jeunes sont dans la même situation avec un taux de 20 % pour l'ensemble de la population.

Au sein de l'Union, 50 % des enfants issus de parents à faible niveau de formation sont menacés de pauvreté ou d'excluions contre 22 % pour les enfants issus de parents de formation intermédiaire et 7 % pour ceux issus de parents ayant une formation supérieure. Près d'un enfant sur trois issus de l'immigration est menacé d'exclusion.
Enregistrer un commentaire