CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

mardi 26 juin 2012

La lettre de Generali Investments


Comme chaque semaine, les équipes de Generali Investements publient leur lettre afin de décrypter les évolutions de l'économie et des marchés financiers.

Dans un contexte macroéconomique préoccupant, l'humeur du marché est restée incertaine sur l’ensemble de la semaine. Les statistiques continuent à envoyer des signaux inquiétants, la croissance des économies émergentes baisse d'un ton (ralentissement de l’activité en Chine et menace de dégradation de la note souveraine si aucune réforme n’est entreprise en Inde) et l'Europe reste engluée dans la crise (attente de la formulation de la demande d’aide pour renflouer les banques espagnoles). Cette semaine, s’est ajouté à cela, la dégradation par Moody's des notes de quinze grandes banques occidentales. Rien n’y a fait : ni l’extension par la FED jusqu’à la fin de l’année de l’opération Twist visant à aplatir la courbe des taux et stimuler l’économie américaine, ni un nouvel assouplissement des règles de collatéral pour les opérations de refinancement auprès de la BCE. Les craintes de la détérioration de la qualité des bilans des banques centrales et en conséquence, la possible limitation de leurs capacités à réagir à de nouvelles tensions financières l’ont emporté. La semaine s’est conclue sur l’inquiétude des investisseurs de se voir imposer une probable taxe sur les transactions financières et sur la persistance du doute de la capacité du gouvernement grec à négocier avec les européens et le FMI une application plus progressive des mesures d’austérité.

  lire la lettre de Generali Investments
Enregistrer un commentaire