CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

mardi 31 janvier 2012

La semaine économique et financière


Comme chaque semaine, les équipes de Generali Investments France décrypte les dernières évolutions des marchés financiers et la situation de l'économie.

Lire la lettre N°350

Après un bon début d’année, les principales places financières ont fait une pause. En Zone Euro, aucun accord n’est intervenu entre la Grèce et ses créanciers privés, bien que l’avancée des discussions ait laissé penser que ce délicat dossier pourrait prochainement aboutir. Par ailleurs, les adjudications d’obligations en France et en Italie se sont bien déroulées, avec des rendements toujours inférieurs à ceux de fin 2011. Les investisseurs ont donc pu se consacrer aux informations en provenance des Etats-Unis, plutôt bonnes jusqu’à mercredi. L’évènement le plus important de la semaine a été le message envoyé par la Réserve fédérale à l’issue de son comité de deux jours : compte tenu d’une conjoncture toujours faible et d’une hausse des prix modérés, les taux d’intérêt resteront bas cette année et en 2013. Certes, ce constat d’une économie encore en convalescence va un peu à l’encontre des dernières statistiques, laissant entrevoir une nette amélioration de son état de santé. Cependant, la certitude que la politique monétaire restera accommodante a soulagé le marché. BCE et Fed agissent donc main dans la main pour relancer la croissance. La statistique décevante du PIB du dernier trimestre, publiée vendredi, prouve que Ben Bernanke a raison de maintenir le loyer de l’argent au plus bas historique. A côté de cela, plusieurs grandes firmes américaines ont annoncé des résultats rassurants, à l’instar d’Apple ou de Caterpillar, et d’autres ont déçu, comme DuPont et Procter & Gamble. Dans les jours à venir, la Grèce devrait occuper le devant de la scène, et l’on guettera le taux de chômage américain.

lire la lettre N°350
Enregistrer un commentaire