CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

mardi 15 juillet 2014

L'épargne salariale concerne plus d'un salarié sur deux dans le secteur marchand

En 2012 selon la DARES,  55,8 % des salariés du secteur marchand non agricole, soit 8,7 millions de salariés, ont eu accès à au moins un dispositif de participation, d’intéressement ou d’épargne salariale.

Le plan d’épargne entreprise (PEE) arrive en tête en concernant 43,8 % des salariés. Près de 7,1 millions de salariés ont effectivement reçu une prime au titre de la participation ou de l’intéressement ou bénéficié d’un abondement de l’employeur sur les sommes qu’ils ont versées sur un PEE ou sur un plan d’épargne retraite
collectif (Perco).

Pour ces quatre dispositifs, plus de 15,5 milliards d’euros ont été distribués en 2012 par les entreprises de 10 salariés ou plus, soit une stabilité par rapport à l’année précédente.

Les sommes versées au titre de la participation reculent pour la seconde année consécutive tandis que celles distribuées sur les plans d’épargne salariale (PEE, Perco) demeurent dynamiques.

En 2012, les sommes versées au titre de l’intéressement, en hausse après le repli de 2011, ont dépassé celles versées au titre de la participation.

Le complément de rémunération procuré par l’ensemble des dispositifs s’est élevé en moyenne à 2 269 euros par salarié bénéficiaire.

En 2012, la prime de partage des profits a par ailleurs été distribuée à 1,3 million de salariés, pour un montant total de 340 millions d’euros, après 403 millions en 2011.

Participation, intéressement et épargne salariale sont nettement plus répandus dans les grandes entreprises et dans certains secteurs d’activité (énergie, activités financières et assurance, cokéfaction et raffinage). 87 % des salariés ayant accès à au moins un de ces dispositifs sont employés par des entreprises de 50 salariés ou plus.

Lire la note de la DARES
Enregistrer un commentaire