CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

mercredi 23 avril 2014

Petit retour en grâce du Livret A sur fond d'attentisme

Bonne nouvelle pour l’épargne de proximité, les Français ont retrouvé le chemin du Livret A et du Livret de Développement Durable au mois de mars avec une collecte positive de 1,18 milliard d’euros contre une décollecte de 140 millions au mois de février. Depuis le début de l’année, la collecte de ces deux produits atteint 3,23 milliards d’euros. L’encours des deux produits atteint 370,4 milliards d’euros.

La collecte du Livret A est de 720 millions et celle du LDD de 450 millions d’euros.

Le mouvement de yo-yo se poursuit depuis le milieu de l’année dernière. Les ménages français restent très prudents et veulent maintenir un niveau assez élevé d’épargne de précaution. Les ajustements s’effectuent au fil de l’eau en fonction des impératifs de dépenses (impôts, vacances, équipements de maison ou voitures).

Le résultat positif du mois de mars est sans nul doute une mauvaise nouvelle pour la consommation qui ne dispose que de peu de carburant pour repartir. Il faudra attendre les mois d’avril et de mai pour savoir si le regain de confiance des consommateurs se traduit en actes. Actuellement, l’attentisme face aux incertitudes est de rigueur. Le gel des prestations sociales peut avoir comme première conséquence une augmentation de l’épargne de proximité, les ménages les plus modestes souhaitant se prémunir d’une éventuelle baisse de pouvoir d’achat. Dans un second temps, la contrainte financière pourrait conduire à une diminution de l’effort d’épargne. Il faut souligner que depuis deux ans le Gouvernement espère une baisse du taux d’épargne qui favoriserait la consommation ; or pour le moment, elle se fait attendre. Le pessimisme et la prudence ont raison de l’espoir gouvernemental.





Les Français 
Enregistrer un commentaire