CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

mercredi 30 avril 2014

Investissement en hausse, profit stable au sein de la zone euro

Selon Eurostat, au quatrième trimestre 2013, le taux d'investissement des entreprises a été de 19,5% dans la zone euro , contre 19,2% au troisième trimestre 2013. . Cette hausse est le résultat d’une augmentation de l’investissement (+1,6%)  plus soutenue que celle de la valeur ajoutée brute (+0,5%), tandis que les stocks (matériaux, fournitures et produits finis) ont diminué. Dans l’Union européenne,  le taux d'investissement s’est établi à 19,4% au quatrième trimestre 2013, contre 19,1% au trimestre précédent. Au quatrième trimestre 2013, le taux d'investissement des entreprises a été de 19,5% dans la zone euro, contre 19,2% au troisième trimestre 2013. 

Cette hausse est le résultat d’une augmentation de l’investissement (+1,6%) plus soutenue que celle de la valeur ajoutée brute (+0,5%), tandis que les stocks (matériaux, fournitures et produits finis) ont diminué. Dans l’Union européenne, le taux d'investissement s’est établi à 19,4% au quatrième trimestre 2013, contre 19,1% au trimestre précédent.

Au sein de l'Union européenne, la part des profits  des sociétés non financières s'est établie à 37,4% au quatrième trimestre 2013,  contre 37,1% au troisième trimestre 2013. Dans la zone euro, la part des profits a été de 37,8% au quatrième  trimestre, stable par rapport au trimestre précédent. La part des profits est restée stable dans la zone euro, étant donné que la valeur ajoutée (+0,5%) a progressé quasiment au même rythme que la rémunération des salariés (salaires et cotisations sociales) plus les impôts  moins les subventions sur la production (+0,4%).
Enregistrer un commentaire