CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

samedi 17 septembre 2011

Le bras de fer et ses limites

Depuis l'annonce le 21 juillet dernier du plan en faveur de la Grèce, une guerre des nerfs se développe avec conséquence un refus de plus en plus large de l'opinion publique de financer le refinancement de la dette grecque. L'Allemagne suivie par les Etats d'Europe du Nord exige que la Grèce s'engage concrètement dans l'assainissement de ses comptes publiques. Or, avec un PIB en recul de 5 %, ce pays semble de plus en plus sur la défensive. Le Gouvernement vient de décider d'imposer les armateurs ce qui semblerait être un geste d'apaisement vis-à-vis des partenaires européens. L'idée d'une mise sous tutelle de la Grèce est avancée mais évidemment risquerait d'exposer fortement les autres Etats et l'Europe en cas de troubles sociaux et politiques.
L’effet de contagion (au Portugal, à l'Espagne, à l'Italie…) est actuellement contenu par les achats de titres de la BCE, qui ont doublé depuis le 7 août (son Programme pour les marchés de titres a été porté de 75 à 144 milliards d’euros).

Ces interventions ne sont pas sans limite. Il faudra passer par un règlement politique de la crise avec certainement une forme de mutualisation des dettes souveraines ce qui aura pour conséquence l'instauration d'un fédéralisme budgétaire.

L'Allemagne fermement opposée pour le moment est sans nul doute consciente qu'il faudra l'accepter pour sauver l'euro et son commerce extérieur.
Enregistrer un commentaire