CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

vendredi 30 septembre 2011

Dette, toujours plus surtout pour l'Etat

L'INSEE a publié le 30 septembre le montant de la dette publique française à la fin du deuxième trimestre 2011. Il s'est élevé à 1 692,7 milliards d’euros en augmentation de de 46,4 milliards d’euros depuis la fin du premier trimestre 2011.la dette publique représente 86,2 % du PIB, en augmentation de 1,7 point par rapport au trimestre précédent. La dette publique nette progresse plus modérément (+23,1 Md€). L'augmentation est imputable en grande partie à l’État dont la dette progresse de 52,6 Md€ au deuxième trimestre ; il s’agit pour l’essentiel de sa dette négociable à long terme (+44,5 Md€). La dette à court terme et les dépôts des correspondants, hors administrations publiques, progressent respectivement de 4,5 Md€ et 1,8 Md€. Au cours du deuxième trimestre, les organismes divers d’administration centrale, administrations publiques locales et administrations de sécurité sociale se sont désendettés. La contribution des organismes divers d’administration centrale à la dette diminue ce trimestre (-1,2 Md€) en raison du désendettement de la Société de Prise de Participation de l’État (SPPE) à hauteur de 1,0 Md€. Les administrations publiques locales ont également diminué leurs dettes (-2,7 Md€) à un rythme comparable à celui observé lors des deuxièmes trimestres des années précédentes. La contribution des administrations de sécurité sociale a baissé de 2,3 Md€. En effet, la reprise de la dette de l’Acoss par la Cades (29 Md€) est en partie financée par des ventes d’actifs (2,1 Md€ du FRR et 5,2 Md€ de la Cades). Par ailleurs, l’Unedic s'est désendetté à hauteur de 1,3 Md€.. Lire la note de l'INSEE
Enregistrer un commentaire