CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

mercredi 22 août 2012

Augmenter le plafond du Livret A, à quoi bon ?


Après quelques semaines de tergiversations, le Gouvernement a décidé d’augmenter le plafond du Livret A de 25 %. Ce relèvement peut se justifier par le fait que depuis son instauration à 15 300 euros, en 2002 au moment de l’entrée en vigueur de l’euro, l’inflation n’a pas été prise en compte. En fixant le plafond à 19 000 euros, le Gouvernement corrige la quasi-totalité de la dépréciation liée à l’inflation. Il serait assez logique de prévoir à terme une règle d’indexation afin d’éviter des à-coups. Faut-il aller plus loin ? Dans un contexte économique et financier complexe et incertain, l’augmentation trop rapide du plafond serait une source de déstabilisation. Aujourd’hui, les Français privilégient l’épargne à court terme sans risque au détriment des placements longs. Les résultats du mois de juillet de la collecte du Livret A témoignent de cet engouement. Depuis le début de l’année, la collecte nette a atteint 13,29 milliards d’euros quand dans le même temps l’assurance-vie enregistre une décollecte. L’économie française a besoin de financements longs. Il n’est pas sain que l’Etat via la Caisse des dépôts porte le risque de conversion de l’épargne courte, liquide en investissements longs. Il conviendrait de favoriser le financement des entreprises et de ne pas oublier que l’Etat a besoin de ressources longues à bas prix afin de financer sa dette. Le logement social a-t-il besoin de fonds supplémentaires ? Avec environ 100 000 logements sociaux construits l’année dernière, il est difficile d’aller au-delà compte tenu des goulets d’étranglements (entreprises de BTP et problèmes fonciers). L’augmentation des ressources du Livret a avant même le relèvement permet aisément de financer les programmes des organismes du logement social. Une augmentation du nombre de logements sociaux, sachant que la France détient déjà le record en la matière, ne peut être que progressif (formation des salariés du BTP, viabilisation des terrains). Par ailleurs, cette mesure de relèvement du plafond du Livret A génère un manque à gagner pour l’Etat du fait de l’exonération fiscale et sociale. Il faut souligner que la Cour des Comptes a envisagé l’assujettissement aux prélèvements sociaux du surplus d’épargne qu’entrainerait ce relèvement. Cette mesure ne concerne qu’un nombre réduit de Français. Seuls 9 % des titulaires des Livrets A ont atteint le plafond. Ce relèvement est plutôt destiné aux familles multi-équipés (livrets pour les parents et les enfants) et issues des classes moyennes et supérieures.
Enregistrer un commentaire