CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

mercredi 26 février 2014

Les OPVM en recul


Selon la Banque de France, les OPCVM non monétaires (encours de titres émis : 944,2 milliards d’euros) enregistrent toujours une décollecte nette (-3,7 milliards au quatrième trimestre, après -7,1 milliards au trimestre précédent). Il faut noter que les OPCVM non monétaires vendent des actions (-5,9 milliards), notamment d’entreprises résidentes (-6,5 milliards) et des titres de créance à court terme (-3,4 milliards). En revanche, elles renforcent leur position en titres de créance à long terme (+3,7 milliards), en privilégiant les titres de la zone euro hors France (+ 5,5 milliards). Sur l’ensemble de l’année 2013, les acquisitions nettes de titres de créance à long terme s’élèvent à 8,5 milliards.

Pour les OPCVM monétaires (encours de titres émis : 284,3 milliards d’euros, données consolidées(1)) , les retraits nets observés au quatrième trimestre s'élèvent à 8,5 milliards, après des retraits netscontre -7,4 milliards au troisième trimestre. Ces retraits prennent la forme de cessions de titres de créance à court terme (-30,0 milliards) en grande partie émis par des établissements de crédit (-19,3 milliards, dont -10,3 milliards d’émetteurs français et -9,2 milliards d’autres résidents de la zone euro). Sur l’ensemble de l’année 2013, les OPCVM monétaires réalisent pour 58,4 milliards de cessions nettes de titres de créance à court terme. Au quatrième trimestre, ils renforcent leurs dépôts et autres placements nets (+14,3 milliards) et acquièrent des titres de créance à long terme (+7,4 milliards) notamment émis par des établissements de crédit résidents (+3,5 milliards).
Enregistrer un commentaire