CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

mardi 23 septembre 2014

Août 2014 : quatrième mois de décollecte pour le Livret A


Le Livret A et le Livret de développement durable ont connu une décollecte au mois d’août de 350 millions d’euros. Le Livret A a enregistré une décollecte de 480 millions quand le Livret de Développement Durable sauvait les meubles avec une collecte positive de 130 millions d’euros.

Du fait des vacances, le mois d’août n’est jamais très significatif. Au mois d’août 2013, la collecte avait été positive pour le Livret A de 50 millions d’euros. Les Français réalisent moins versements et de retraits durant ce mois du fait de la fermeture de certaines agences et des départs en vacances. De ce fait, l’effet de la baisse du taux du Livret A intervenue au 1er août ne peut pas être mesuré. Il faudra attendre le mois de septembre pour en apprécier la portée.

Il est intéressant de souligner que le Livret de Développement Durable est beaucoup moins touché que le Livret A par l’évolution des taux. Il enregistre un troisième mois consécutif de collecte positive quand le Livret A en est à son quatrième mois de décollecte. Depuis le début de l’année 2014, le LDD a eu collecte positive de 1,64 milliard d’euros contre une collecte positive de 710 millions d’euros pour le Livret A. Or, l’encours du Livret A est de 266,9 milliards d’euros contre 102,7 milliards d’euros pour le LDD.

Cette évolution divergente est intimement liée au mode de commercialisation des livrets. Le LDD est, avant tout, un produit souscrit auprès des banques et est l’annexe des comptes rémunérés des ménages quand le Livret A reste essentiellement un produit d’épargne souscrit auprès des Caisses d’Epargne et de la Poste. Avec le relèvement du plafond du LDD à 12 000 euros, les ménages placent davantage leurs liquidités assez importantes, par ailleurs, de leurs comptes courants sur le LDD. Les opérations sur le Livret A obéissent à d’autres considérations : paiement des impôts, difficultés financières plus ou moins passagères, financement de travaux, achats d’une voiture… Compte tenu de l’association avec leurs comptes courants, les ménages saturent, en priorité, le LDD.

Au mois de septembre, il est fort probable que le résultat sera tout autre compte tenu des dépenses de la rentrée scolaire et du  paiement du dernier tiers. Le processus de décollecte devrait, dans ces conditions, s’accroître. 
Enregistrer un commentaire