CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

jeudi 8 août 2013

France entre espoirs et doutes


Si la Banque de France imagine le retour de la croissance en 2014 avec une amélioration sensible de la conjoncture au second semestre, la FED de son côté demeure inquiète face à l'évolution de l'économie française.

La Banque de France a ainsi dans son étude publiée mercredi souligné que le produit intérieur brut progresserait au 3ème trimestre de 0,1%, après 0,2% au deuxième. La Banque de France est plus optimiste que l’Insee qui prévoyait fin juin une stagnation au troisième trimestre après un mini-rebond de 0,2% au deuxième.

L’Insee considère que la France devrait enregistrer une récession de 0,1% sur l’ensemble de l’année, le FMI table sur un recul de 0,2 %. Selon l'iNSEE, les chiffres du commerce extérieur et ceux de la production industrielle enregistrent une amélioration.

«Le commerce extérieur constituera un moteur important de la croissance en 2014», affirme ainsi la ministre du Commerce extérieur Nicole Bricq dans les colonnes des Echos mercredi, citant «la sortie progressive de récession de la zone euro et en particulier l’amélioration attendue de la situation en Italie et en Espagne qui vont nous permettre de retrouver nos partenaires commerciaux naturels».

Le déficit commercial de la France s’est réduit en juin à 4,4 milliards d’euros, soit son niveau le plus faible depuis juillet 2010 d'un amélioration légère des exportations mais surtout du fait d'une baisse des importations en relation avec la stagnation économique et un recul des dépenses en hydrocarbures naturels».

«L'INSEE a noté une amélioration de la production industrielle en avril (+2,2%) suivi d’une rechute mais plus faible qu’escompté - en mai avec -0,4%.

Le Gouvernement table sur une croissance de 0,8 % en 2014 ce qui est jugé optimiste pour certains experts qui tablent sur à?5 %.
Enregistrer un commentaire