CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

mardi 4 octobre 2011

L'économie mondiale freine

Au deuxième trimestre 2011, la croissance de l'économie mondiale s'est engagée dans un ralentissement. En variation trimestrielle, le PIB mondial progresse de 0,9 % soit son plus faible résultat depuis l’été 2009. Au premier trimestre 2011, l'économie mondiale avait progressé de +1,1 % et de +1,4 % au quatrième trimestre. Sur un an, le PIB mondial est en hausse de +4,5 % contre +5 % début 2011. Les pays développés sont responsables de la baisse de la croissance mondiale. Dans l’OCDE, la croissance atteint +0,2 % au deuxième trimestre 2011. Dans cette zone, le ralentissement a commencé au printemps 2010 qui avait connu un pic de croissance à +0,9 %. Sur un an, la croissance n’est plus que de 1,6 % à la fin du printemps de cette année. Outre le Japon, le Portugal et la Grèce sont en récession. Les pays émergents subissent également le ralentissement. La croissance reste très appréciable dans les grands émergents (+1,5 % sur le trimestre au T2 2011 ; +7,4 % sur un an). La Chine (+2,1 % sur le trimestre, données désaisonnalisées) reste le pays le plus dynamique, suivi de l’Indonésie (+1,6 %) et de l’Inde (+1,4 %). le ralentissement a été occasionné par un choc inflationniste (prix du pétrole), un choc sur la chaîne d’approvisionnement industriel (catastrophes au Japon), un choc financier (crise de la dette ), un commerce mondiale atone, des hausses de taux directeurs dans les pays émergents et des mesures d’austérité pour les finances publiques dans les pays développés.
Enregistrer un commentaire