CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

samedi 15 octobre 2011

La Banque centrale européenne au coeur de la bataille

Face à la crise financière de la zone euro, la Banque centrale européenne est contrainte de multiplier les interventions non-conventionnelles. Ainsi, elle a acheté pour plus de 160 milliards € de dettes grecques, irlandaises, portugaises, espagnoles et italiennes. Aucun plafond n'a été fixé. Ces interventions avaient commencé durant la première phase de la crise durant l'automne 2009. Initialement concentrées sur les dettes grecques et irlandaises, elles ont été élargies aux dettes portugaises, espagnoles puis italiennes. Ces achats ont entraîné une forte augmentation de l’encours du SMP depuis le mois d’août 2011 qui s'élève désormais à 163 milliards € de dettes publiques contre 74 milliards € début août. A la différence des opérations de quantitative easing de la FED, la Banque Centrale Européenne a décidé que le SMP serait stérilisé et de ce fait il n'y a pas d'émission de liquidités, pas de planche à billet. Les achats de titres dépassent désormais largement ceux de covered bond (dettes structurées émises par des banques et assises sur leur portefeuille de prêts). Le programme covered bond purchase programme (CBPP) plafonne à 59,2 milliards € depuis mi-2010. En octobre, a BCE a décidé de rajouter 40 milliards € de dettes bancaires au CBPP. Au total, le SMP et le CBPP s'élèvent à 222,3 milliards € d’actifs et est voisin du portefeuille d’obligations détenues dans des « conditions normales » par la BCE, soit 338,5 milliards € de dettes privées et publiques. La BCE joue le rôle de prêteur de dernier ressort. Elle se substitue de plus en plus aux investisseurs traditionnels et aux banques. La BCE est un acteur de plus en plus important sur le marché secondaire de la dette. Il faut souligner que de plus en plus d'entreprises ont décidé de placer leurs liquidités à la BCE du fait des problèmes rencontrés par les banques.
Enregistrer un commentaire