CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

mercredi 8 juin 2011

Les Français et les actions : un problème récurrent


Plus de deux ans après la crise financière et la stagnation du CAC 40 autour de 3900 points, les Français semblent se détourner du marché actions et préférer  les placements sans risque.

Le dernier sondage TNS Sofres, "Les Echos", "La Banque Postale" confirme la méfiance actuelle des épargnants vis-à-vis des marchés actions. Ainsi, seulement 11 % des sondés affirment posséder en direct des actions et 7 % des SICAV et des FCP quand ils sont 83 % à détenir des comptes sur livret.

Selon l'étude SOFIA, la population des actionnaires individuels hors épargne salariale est passé sous la barre des 14 % en 2011 contre près de 14 % en 2008. La France compterait 4,2 millions d'actionnaires contre plus de 6 millions en 2008.

Moins d'un tiers des Français considèrent comme opportuns de placer son argent en action (31 %) contre 52 % en 2008.

Seuls 7 % des sondés se déclarent prêts à investir en bourse. 87 % jugent le placement en action risqué. Ils sont 74 % à le penser également pour les obligations.

Les placements préférés des Français sont 0 73 % les livrets et à 54 % les contrats d'assurance-vie.

Malgré ou à cause de la hausse des prix de la pierre, 55 % des Français considèrent que le temps n'est favorable à l'acquisition d'une résidence principale.

La culture économique et boursière des Français restent faibles. Moins d'un quart des sondés déclarent s'intéresser aux questions financières et boursières. 90 % des sondés sont incapables de citer spontanément un site traitant de ces questions.

lire l'article des Echos
Enregistrer un commentaire