CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

vendredi 16 mai 2014

La France diminue à petite vitesse son déficit public

La France arrive en deuxième position au sein de l'Union européenne pour les dépenses publiques et est champion d'Europe pour les prélèvements. La France a réussi à réduire légèrement son déficit public à 4,1 % du PIB en 2013 mais l'objectif avait été fixé à 3,6 % du PIB. Par ailleurs, pour 2014, le déficit devrait encore tourner autour de 4 % d'autant plus que la croissance est plus faible que prévu. 

En 2013, la France a battu des records en matière de dépenses publiques et de prélèvements obligatoires. Les dépenses publiques se sont élevées à 57,2 % du PIB et les prélèvements obligatoires ont atteint un sommet européen avec 44,7 % du PIB. 

 Par ailleurs, selon l'INSEE, le  déficit public a été de 88,8 milliards d’euros, soit 4,2 % du produit intérieur brut (PIB).

Par rapport à 2012, une diminution de  12,2 milliards d’euros a été enregistrée en raison de augmentation des recettes plus rapide que celle des dépenses.
Les recettes publiques augmentent de 1,1 point de PIB quand  les dépenses ont progressé de 0,5 point.

La diminution du déficit public est imputable aux  administrations publiques centrales et, dans une moindre mesure, pour les organismes de sécurité social. En revanche, il augmente  pour les administrations publiques locales.

En 2013, du fait des hausses d'impôt et de la faible progression du PIB, le taux de prélèvements obligatoires s’établit à 44,7 % du PIB, en hausse de 1,0 point par rapport à 2012.
Le poids de la dette publique dans le PIB augmente de 3,1 points pour atteindre 91,8 %.


1. Au sens du traité de Maastricht ; voir définitions.
2. La dette publique nette est égale à la dette publique notifiée diminuée de certains éléments d'actif ; voir définitions.
3. Le taux de prélèvements obligatoires est calculé hors crédits d'impôt, alors que le classement des crédits d'impôt en dépenses en base 2010 accroît les taux de recettes et dépenses publiques.
Source : Insee, comptes nationaux, base 2010.
Taux en % du PIB

2010201120122013
Déficit public notifié¹- 6,8- 5,1- 4,8- 4,2
Dette publique notifiée¹80,884,488,791,8
Dette publique nette²74,076,980,683,9
Recettes publiques49,650,851,852,9
Dépenses publiques56,455,956,757,2
Prélèvements obligatoires³41,342,643,744,7

Dépenses et recettes publiques entre 1993 et 2013
Figure 2 - Dépenses et recettes publiques entre 1993 et 2013    Source : Insee, comptes nationaux, base 2010.
Enregistrer un commentaire