CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

mercredi 18 mars 2015

La Sécurité sociale malgré la crise améliore ses comptes...

Le déficit de la Sécurité sociale est passé de près de 24 milliards d'euros en 2010, à moins de dix milliards quatre années plus tard. 
Le déficit est au plus bas depuis 2007 malgré la crise qui perdure. 
En effet, le déficit de la Sécurité sociale s'établit en 2014 à 9,7 milliards d'euros, soit 2,8 milliards de moins qu'en 2013. Il est inférieur aux prévisions du Gouvernement, 11,7 milliards d'euros. Si l'on y ajoute le fonds de solidarité vieillesse, le solde est en déficit de 13,2 milliards (contre 15,4 milliards anticipés).
L'assurance vieillesse avec le report de l'âge légal et l'augmentation des cotisations est presque à l'équilibre avec un déficit de 1,2 milliard d'euros. Les dépenses de l'assurance maladie, qui seront inférieures de 300 millions d'euros par rapport à l'objectif fixé dans la dernière loi de financement. Le déficit est de 6,5 milliards d'euros. Au niveau de la branche famille, le déficit diminue de 500 millions d'euros, à 2,7 milliards. Seul le Fonds solidarité vieillesse - qui assure le financement des allocations du minimum vieillesse - enregistre un déficit plus élevé qu'en 2013 avec  -3,5 milliards (contre 2,9 milliards).
Les mesures de gel des prestations sociales, les augmentations de cotisation (retraite) et la lutte contre la fraude expliquent ce recul des pertes.

Enregistrer un commentaire