CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

mercredi 25 novembre 2015

Résultats du mois d'octobre : l'assurance-vie poursuit sur sa lancée !


L’assurance-vie enchaine les mois de collecte positive, le 22ème d’affilé. Certes, la collecte nette n’atteint plus les chiffres d’avant crise mais elle reste correcte en s’élevant, en moyenne, à 1,9 milliard d’euros sur les dix derniers mois. Au mois d’octobre, elle a été de 1,6 milliard d’euros soit légèrement supérieur à celle enregistrée au mois de septembre (1,1 milliard d’euros) mais inférieure à celle du mois d’octobre de l’année dernière (2 milliards d’euros).

Depuis le 1er janvier, la collecte nette atteint 19,9 milliards d’euros. L’assurance-vie reste ainsi le premier collecteur de l’épargne, en France, talonnée néanmoins par le Plan d’Epargne Logement qui sur 9 mois a recouvré en net 15,2 milliards d’euros.

Pour l’assurance-vie, les cotisations brutes se sont élevées, au mois d’octobre, à 10,9 milliards d’euros soit un niveau correct en légère hausse par rapport aux trois derniers mois. Sur dix mois, la collecte brute a atteint 111,1 milliards d’euros contre 107,1 milliards d’euros durant la même période l’année dernière. Les cotisations en unités de compte ont légèrement progressé au mois d’octobre par rapport à septembre en atteignant 2,2 milliards d’euros. Depuis le 1er janvier, les versements sur les supports en unités de compte représentent 22,5 milliards d’euros. Les prestations de leur côté sont stables à 9,3 milliards d’euros.

L’encours de l’assurance-vie s’élevait à fin octobre à 1581 milliards d’euros contre 1521 milliards d’euros à fin décembre 2014.

Les ménages restant très prudents en matière d’investissement, en particulier immobilier, privilégient l’assurance-vie et le Plan d’Epargne Logement pour leurs placements à long terme. Compte tenu du contexte anxiogène, peu de changements sont à attendre dans les prochains mois en ce qui concerne l’épargne. Une petite hausse du taux de l’épargne est possible surtout si les ménages réduisaient leur dépenses de biens courants. Les produits phares de l’épargne devraient être confortés en attendant une reprise de l’immobilier.
Enregistrer un commentaire