CERCLE DE L'EPARGNE, DE LA RETRAITE ET DE LA PREVOYANCE

Le Cercle des Epargne, de la retraite et de la prévoyance est un centre d'études et d'information indépendant qui a pour objet de réaliser des études et d'informer les épargnants sur toutes les questions relatives à l'épargne, la retraite et la prévoyance

Il bénéfice de l'appui et de l'expertise d'un Conseil scientifique et du soutien d'AG2R La Mondiale

Pour plus de renseignements et pour tous les contacts presse, vous pouvez nous contacter au 06 13 90 75 48

mercredi 27 mai 2015

Résultats avril : l'assurance-vie confirme et signe




L’assurance-vie a, en cette année 2015, une régularité métronomique. En effet, la collecte nette a atteint, au mois d’avril, 2,3 milliards d’euros contre 2 milliards au mois de mars. Depuis le mois de janvier, la moyenne est de 2,2 milliards d’euros. De ce fait, la collecte nette sur 4 mois s’élève à 8,8 milliards d’euros. Sans revenir aux niveaux atteints durant les premières années 2000, l’assurance-vie trace sa voie dans un contexte de taux difficile.

Cette bonne tenue est le produit d’un montant plus que correct des cotisations, 12,3 milliards d’euros au mois d’avril contre 12 milliards d’euros au mois de mars. En avril, les cotisations sont près de deux milliards d’euros supérieurs à leur moyenne durant les années 2011 / 2013. De leur côté, les prestations (rachats) se sont stabilisés entre 8 et 10 milliards d’euros. Au mois d’avril, elles se sont élevées à 10 milliards d’euros.

Les Français semblent franchir de plus en plus le pas des unités de compte. Les cotisations en UC ont atteint 2,7 milliards d’euros en avril portant leur montant sur les 4 premiers mois à près de 10 milliards d’euros (9,9 milliards d’euros). En avril, les UC représentaient 27 % des cotisations. La progression de la bourse, 20 % sur les premiers mois de l’année et la baisse des taux des fonds euros incitent les ménages à s’intéresser aux placements en actions et aux supports ne bénéficiant pas de la garantie en capital.

L’encours de l’assurance-vie poursuit sa progression. Il s’élevait à 1558,7 milliards d’euros en avril.

L’assurance-vie bénéficie de la désaffection des Français vis-à-vis du Livret A et de leur prudence en ce qui concerne les placements immobiliers même si le dispositif Pinel enregistre une belle croissance. Les ménages décident pour le moment de modifier la répartition de leur épargne en privilégiant les placements plus longs et plus rémunérateurs. Ce processus devrait se poursuivre durant les prochains mois compte tenu du niveau très élevé des dépôts à vue des ménages, 321 milliards d’euros au mois de mars contre 286 milliards d’euros en avril 2012.



Philippe Crevel
Directeur du Cercle de l'Epargne 
Enregistrer un commentaire